Et si Belle ne l'avait pas été ?

Paru dans les DNA le 06/12/2020

 

A poils ras ou longs, avec une couleur originale ou plus classique, à face écrasée ou long nez … chacun d’entre nous a une idée dans un coin de la tête sur l’apparence du chien de ses rêves. Quand « c’est décidé, on prend un chien ! », c’est en général d’une race en particulier que les futurs maîtres parlent.

D’ailleurs, le phénomène est le même en ce qui concerne les compagnons à 2 pattes : qu’il s’agisse des sites de rencontre en ligne ou d’émissions de téléréalité, on se rend vite compte que l’esthétique, a une importance majeure dans l’imaginaire de chacun. C’est alors dans un second temps qu’on découvre qu’il/elle est susceptible, maniaque, pas sociable, absolument léthargique,… Alors quand le décalage est trop grand, chacun peut choisir de prendre un autre chemin, seul ou mieux accompagné. Avec un chien, ça ne se fait pas vraiment !

Pour éviter les désillusions, peut-être faut-il laisser le physique au second plan et s’attacher d’abord à ce que les besoins, le mode de vie et le caractère soient raccords avec vous-même. Rien ne dit que la race à la mode sera votre compagnon idéal. Faut-il malgré tout s’obstiner à prendre cette race qui vous demandera des efforts d’adaptation intenses - des heures de balade quotidienne alors que vous n’êtes pas nomade, beaucoup de travail pour qu’il n’aboie pas à chaque chat ou voiture qui passe, etc - pour vivre harmonieusement ?

Si au premier coup d’œil, on peut ressentir de l’attirance (on parle toujours du choix d’un chien !), le véritable coup de foudre opère généralement ensuite, quand on constate que cette vie à 2 est sereine, paisible, fusionnelle et que chien et humain sont gagnants.

Ce qu’il faut certainement retenir, c’est qu’il est important, quand on s’apprête à passer des années de vie ensemble, à creuser un peu plus loin que le physique. Dans notre monde d’humains, on colle des étiquettes à tout type de chien : le chien de famille inoffensif, le molosse de garde, le chien-chien à sa Mamie… Derrière chacune des races existent des préjugés plus ou moins fondés. Mais n’oublions pas que chaque chien est un individu unique qui a son propre patrimoine génétique, ses propres expériences de vie, ses préférences, son caractère. Il est donc essentiel de prendre le temps de le découvrir et de prendre en compte une multitude d’informations avant de pouvoir faire un choix avisé - et n'oublions pas les chiens qui ne sont pas « de race » : attention, vous risquez d’avoir de bonnes surprises !

Colette BOCK