Chiot devant !

Paru dans les DNA le 25/04/2021

L'arrivée d'un compagnon canin dans le foyer est souvent un moment très attendu. Entre impatience, projections et questionnements, tout un monde inconnu s'apprête à s'ouvrir à vous. Même pour ceux qui ont déjà eu des chiens, il s'agit d'une toute nouvelle relation à tisser. D'autant que les chiots ont une capacité impressionnante à vous mettre face à des situations inattendues. Rassurez-vous, c'est parfaitement normal !

Mais par où commencer ?

 

  1. L'apprentissage de la propreté

Il n'est pas inné pour les chiots de savoir où (et quand) ils peuvent faire leurs besoins. Jusqu'à 6 mois, il est normal qu'il y ait quelques « accidents »! Retirer la gamelle la nuit est totalement exclu. Vous n’avez jamais eu soif après une bonne raclette ou un repas un peu salé ? Vous savez donc comme cette sensation est insupportable ! Les croquettes ont un effet similaire pour les chiens.

De même, les recettes d'un autre temps où on punit après "l'accident" en prenant le chien par la peau du cou, en le secouant (non, une mère ne fait jamais cela à ses chiots !) ou en lui mettant le nez dans ses excréments sont à bannir aussi ! Cela altère nos relations avec eux sans leur permettre de comprendre pourquoi si la punition n'a pas lieu sur le fait. De plus, les déjections n'ont pas, pour eux, ce caractère écoeurant contrairement à l'effet qu'elles provoquent chez nous et surtout, à leur âge, leur physiologie ne leur permet pas de se retenir très longtemps. C'est donc à nous de les garder à l'oeil et d'anticiper après chaque activité : repas, jeu, sieste.... en les sortant immédiatement et en récompensant aussitôt lorsqu’ils font leurs besoins à l'extérieur.

 

  1. La découverte du monde

"Assis", "couché", voilà dans la majorité des cas les premiers ordres qu'on apprend à nos chiens... sans que personne ne sache vraiment pourquoi ! Mais est-ce vraiment la priorité ?

Les chiots découvrent un monde tout nouveau et doivent apprendre à réagir selon ce qu'on attend d'eux dans tout type de situations du quotidien : en voiture, en laisse, les règles de jeux avec les humains, développer leurs techniques de communication avec les nouveaux chiens qu'ils rencontrent... Là se fait la réelle éducation des chiots : dans la vie de tous les jours. Il sera déjà temps, plus tard, de les occuper avec des demandes plus accessoires.

 

Enfin, lors du quart d'heure de folie qu'ont la majorité des chiots en fin de journée, jetez une poignée de croquettes dans la pelouse et les voilà canalisés intelligemment.

 

Colette Cuenot Bock