top of page

Le vieux chien qui éduque le jeune... ou pas !

Paru dans les DNA le 01/10/2023

Marine a un chienne de 10 ans, Cybelle, avec qui elle est très fusionnelle. Même si Cybelle peut encore la suivre dans des balades d’une à deux heures, Marine sent sa chienne vieillir et ne s’imagine pas vivre sans chien. Elle se demande quand est le bon moment pour adopter un nouveau chien qui pourra prendre la relève. Vaut-il mieux le faire tout de suite pour que Cybelle puisse éduquer au mieux le petit nouveau, ou vaut-il mieux attendre encore un peu ?  

Transmettre toutes sortes d'habitudes 

Tout d’abord, penchons nous sur cette idée reçue assez répandue : faire vivre ensemble un jeune chien et un chien adulte ne garantit en rien que le jeune chien prenne les bonnes habitudes de l’ancien. Bien sûr, les chiens peuvent apprendre par mimétisme : en s’observant les uns les autres, ils comprennent très vite les mécanismes qui fonctionnent. Le grand chouine à table et obtient de l’attention et de temps en temps de la nourriture de telle personne. Le jeune aura très vite fait de saisir la combinaison magique et de la reproduire à son tour. Donc les bonnes comme les mauvaises habitudes peuvent être apprises… et dans les 2 sens ! Il se pourrait bien que Cybelle qui a toujours été assez silencieuse se mette à aboyer à l’arrivée de visiteurs à la maison par imitation du petit nouveau…  

Prévoir le remplacement 

Ensuite, l’idée d’adopter un nouveau chien pour ne pas avoir de transition « sans chien » une fois que Cybelle ne sera plus de ce monde se comprend : on sait comme le deuil et le vide d’un être cher sont douloureux. Mais la présence d’un autre chien n’apaisera que peu et le processus de deuil devra se faire malgré tout… Et évidemment, personne ne remplacera jamais celui qui vient de partir. Alors d’un point de vue moral, l’idée de prévoir le remplacement me gêne, à titre tout à fait personnel.  

Considérer ce que va vivre le chien âgé 

Enfin, le point de vue de Cybelle est à considérer : un chien âgé qui a ses habitudes, sa routine bien rôdée avec ses humains, et qui vit une retraite paisible comme unique chien de la famille va-t-il bien vivre le fait de devoir, du jour au lendemain, cohabiter avec un autre chien ? Qui plus est, ce serait a priori un chien bien plus jeune, voire un chiot, donc avec un rythme de vie totalement différent… Un jeune chien peut vite devenir harcelant vis-à-vis d’un chien âgé qui n’a plus toutes ses capacités motrices par exemple à cause de l’arthrose. Et Cybelle aura-t-elle l’envie et l’énergie de lui montrer les limites à ne pas dépasser dans leurs interactions ? Et que gagne-t-elle à devoir à présent partager sa maison et son humaine ?  

Bref, l’adoption d’un chien est toujours une aventure pleine de surprises et de rebondissements, on ne peut jamais prédire exactement comment cela va se passer. Mais l’imposer à un chien âgé, n’est-ce pas un peu égoïste ? Nouveau chien ou non, Cybelle rejoindra un jour les étoiles ; nouveau chien ou non, il faudra apprendre à vivre sans elle ; avec une période de cohabitation avec Cybelle ou non, il faudra que Marine crée un lien avec ce petit nouveau et lui consacre du temps pour lui montrer ce qu’elle attend de lui dans la vie de tous les jours… Alors à chacun son choix mais attention à ne pas entacher la fin de vie de l’ancien qui mérite aussi d’être pris en compte. 

Colette CUENOT

bottom of page