Notre rencontre : la version du chien

Paru dans les DNA le 13/02/2022

Alors que j'attendais une famille, par une belle journée du mois de janvier, j'ai rencontré ceux qui allaient être mes humains pour le reste de ma vie. Ils ont craqué sur mon tempérament, et mes petites oreilles : une qui se dresse, l'autre qui est repliée... sauf si je suis très attentif.  Dans la voiture, ils m'ont parlé ; je n'ai pas tout compris mais j'étais content : j'aime les nouvelles aventures, j'étais tout excité !  

 

Après un peu de route, on descend de la voiture et on part se promener. Je flaire, je cours ; eux, ils rient en voyant mon enthousiasme, cela m’amuse alors je reviens à eux, je saute, je les lèche et eux rient de plus belle. Une fois que j'ai pu me défouler un peu, on revient sur nos pas et Ils se dirigent vers une petite maison avec un beau jardin. Nous rentrons et je reprends mon exploration, on n'entend plus que le bruit de mes griffes - tic tic tic - alors que je fais des allers et venues dans chaque pièce : une bonne odeur de nourriture dans cette poubelle, une odeur chimique qui me saute aux narines dans cette salle de bain, une... OH ! une délicate odeur de déjection enfouie dans une sorte de sable me coupe dans mon élan : qui a pu produire cette odeur ? L'idée a à peine le temps d'émerger que j'entends un bruit de trappe qui m'effraie. J'aboie et je file en vitesse pour me réfugier vers mes nouveaux humains quand tout à coup : UN CHAT ! J'aboie de plus belle pour exprimer ma surprise. Mes 2 oreilles sont dressées comme des satellites vers cet intrus. A ma vue, il prend la fuite, glisse sur le sol et se tapie sous un meuble. Ma curiosité ne me laisse aucune autre possibilité que d'y aller et tenter de glisser mon museau aussi loin que possible mais CHAT est inaccessible. La rencontre n'ira pas plus loin pour aujourd'hui, je n'aurai plus que les déjections à me mettre sous la dent pour m'imprégner un peu plus de ses odeurs.

Le lendemain, alors que je faisais tranquillement une sieste, entre 2 eaux, mes paupières se soulèvent et c'est alors que j'aperçois une silhouette féline aux mouvements lents et contrôlés s'approcher de moi : dans un sursaut, je pars à sa poursuite ! Après un virage serré, il saute sur un meuble. Je tente de faire d'y accéder mais n'ai vraisemblablement pas la même agilité ! Je m'agrippe comme je peux avec mes pattes tandis que CHAT crache et fait de longs miaulements qui attisent mon excitation.

Dans le prochain article de Jessica CHRIST, CHAT vous expliquera sa version de l'histoire.

 

Colette CUENOT